Lettre d’Alan Coraud, chef d’entreprise, aux parlementaires bretons

Publié dans Le monde économique

Mesdames et Messieurs les Parlementaires,

Ce n’est pas un empilement de départements qui crée l’efficacité d’une région.

Dans mon cœur de métier, le marketing, nous savons trop bien la force entre identité et marque comme l’explique Jean-Marc Lehu dans son Glossaire du marketing :

 » Ensemble des éléments constitutifs de l’existence de la marque. En recevant, un nom, une charte graphique, un positionnement, des valeurs et une éthique, en étant associée à des biens ou des services bénéficiaires, à un prix, à un choix de canaux de distribution et à un axe de communication… la marque se voit dotée d’une identité qui lui permettra de se faire connaître et d’être ensuite reconnue pour cette identité.

Plus ces différents éléments sont puissants, cohérents et complémentaires entre eux, plus la marque est forte. Plus ils sont disparates, mal ordonnés et gérés sans but ni vision, moins la marque a de consistance et donc tout simplement d’existence.  » L’identité de la marque reflète la contribution de tous les éléments de la marque à sa notoriété et à son image  » précise Kevin Lane Keller. « 

Plus ils sont disparates, mal ordonnés et gérés sans but ni vision, moins la marque a de consistance…
Ayons l’honnêteté de le reconnaitre, c’est bien le cas de cette région ubuesque des pays de Loire qui malgré des millions en communication est toujours illisible.
Comment mes clients de la Côte d’ Amour ou de la Côte de Jade pourraient communiquer sur ce concept artificiel ?
La marque Bretagne c’est 60 fois plus de références sur le web que Pays de Loire ou Val de Loire en français.
En anglais 63 fois plus de références.
En russe la Bretagne, uniquement, a des pages qui lui sont dédiées.

Malgré tout, une région Val de Loire du Maine et Loire au Loiret serait une région cohérente et efficace au nom illustre contrairement au ridicule « Centre ».

Nous Bretons, sentons les crispations que génèrent chez certains la Bretagne, sa langue, sa culture, son dynamisme économique et cette envie du vivre ensemble de Brest à Clisson.

Crispations républicaines ? Si c’est le cas il faut redéfinir ce terme. Glissement vers un national-populisme inquiétant qui répand son voile noir sur la France ?

Ce serait plutôt le cas.

Maire d’une commune du Vignoble Nantais pendant le précédent mandat je me suis inquiété de la montée de l’intolérance.

Vous parlementaires, vous devez défendre une société de liberté et de responsabilité.

Une fracture entre élus et société civile voit le jour. En n’écoutant pas les demandes des habitants de nos régions vous feriez la grave erreur d’ amplifier cette fracture, ce qui favoriserait les extrêmes.

Nous comptons sur vous.

Bien cordialement

Alan CORAUD
Chef d’entreprise ( communication et marketing touristiques )
Maire honoraire de La Remaudière 44430