Financement participatif. Gwenneg séduit les investisseurs bretons

Publié dans Le monde économique, Ils construisent la Bretagne

Lancée il y a dix mois, la plateforme de crowdfunding fédère 120 dirigeants qui investissent au service de l’économie bretonne.

Du crowdfunding breton

gwenneg

Gwenneg (un sou en breton) s’adresse à ceux qui veulent « soutenir une entreprise ou un projet breton, qui feront les emplois de demain dans notre région. » « Les écosystèmes ne se développent pas qu’à Paris, nous avons d’ailleurs signé un partenariat avec Produit en Bretagne, dont nous voulons être la déclinaison 3.0 ! », explique Karim Essemiani, fondateur de la société lancée en juin 2015. Elle emploie quatre salariés pour l’instruction des dossiers et la promotion de sa plateforme de crowdfunding.

Quel bilan depuis son lancement ?

L’objectif lors du démarrage était de réussir à « financer au moins 70 projets dici un an ». Dix mois plus tard, 32 campagnes de crowdfunding ont été lancées, dont 29 ont abouti, pour près de 170 000 € collectés. Le financement peut se faire sous la forme de don (à partir de 5 €), de prêt (30 € minimum), ou d’investissement en capital (dès 100 €).

Pourquoi faire appel aux entreprises ?

En décembre, l’Autorité des marchés financiers (AMF) a demandé à Gwenneg d’augmenter ses fonds propres (108 000 € de capital au départ) pour sécuriser sa mission de collecte et la viabilité économique des entreprises qu’elle soutient. « Nous avons contacté nos partenaires pour solliciter leurs réseaux et ça a porté ses fruits. 120 000 € nous ont été apportés entre décembre et le 1er mars, par 82 dirigeants à travers la Bretagne. »

Un nouvel appel aux fonds a été lancé pour 80 000 €. « On a déjà atteint 65 % de l’objectif, avec une quarantaine d’autres investisseurs », précise Karim Essemniani. Il a réuni récemment à Rennes ces chefs d’entreprise qui soutiennent Gwenneg. « Si on ne faisait rien, Gwenneg risquait de disparaître, explique Pierre Berthou, chef d’entreprise et président de la French Tech Rennes Saint-Malo. Notre objectif est de partager le risque tous ensemble parce qu’on a tous un gwenn ha du dans la tête. »

Lire la suite : http://www.entreprises.ouest-france.fr/article/financement-participatif-gwenneg-seduit-investisseurs-bretons-07-05-2016-267543