Herve Morin

Hervé Morin, Candidat à la Présidence de l’UDI s’exprime sur la réforme territoriale

Publié dans Le monde politique, Autres

Hervé Morin, Candidat à la Présidence de l’UDI, répond aux questions de Françis Letellier, dans l’émission politique 12/13-Dimanche du 2 novembre. Il demande que le dessin de la carte des régions soit construit sur 3 critères :
1/l’histoire, 2/ les flux économiques 3/ la prise en compte des particularités locales.

Interrogé Sur la Bretagne à 5 départements, Hervé Morin, rappelle que « l’Histoire semblerait démontrée, que ce n’est pas totalement stupide que la Loire-Atlantique fasse parti de la Bretagne. »
Interview à revoir sur le site de France 3.

Verbatim de l’émission :

Francis Letellier : Sur la carte des régions de France, les sénateurs mettent leur grain de sel. Cela devait être 12 régions, on n’est à 15. On voit en rouge sur la carte,  les régions que les sénateurs ont renégocié. Sur le fond vous êtes plutôt d’accord avec le gouvernement : il faut plutôt 12 régions ; ou comme les sénateurs, il en faudrait plutôt 15 ?

Hervé Morin : Sur le fond, je veux quelque chose de très différent. Même si je suis très content en tant que Normand. Parce que je suis président de l’association pour la réunification de la Normandie et c’est un rêve que nous réalisons !

Francis Letellier : … et cela ne pose pas de problème pour cette région : c’est réglé !

Hervé Morin : … 70 % des Normands y sont favorables …

Francis Letellier : … sauf peut-être sur le nom de la capitale …

Hervé Morin : … oui mais cela peut s’arranger …

Francis Letellier : Mais pour l’instant, les régions qui ont été découpées, redécoupée : on n’en ait à la quatrième version de la carte …

Hervé Morin : Vous voyez, au fonds, on revient au sujet de départ : quand je disais que ce système institutionnel ne marchait plus. Vous vous souvenez comment ça a été découpé ? Une réunion à 21:30, dans le bureau vert de l’Élysée ; on a envoyé une tribune à toute la presse quotidienne régionale, où on avait laissé un blanc,  parce que l’on ne savait pas quel allait être le découpage des régions, la veille au soir. Et donc il faut que l’on ait un système plus intelligent et construit sur trois critères : 1/l’histoire, 2/ les flux économiques 3/ la construction de régions qu’ils puissent adapter aux particularités. En clair …

Francis Letellier : … mais l’Alsace toute seule, par exemple ?

Hervé Morin : … l’Alsace toute seule c’est bien …

Francis Letellier : … et la Bretagne à cinq départements, c’est l’histoire, çà ?

Hervé Morin : … les Alsaciens voulaient construire une collectivité unique, région et départements rassemblés : Eh bien laissons aux Alsaciens, la possibilité de faire cela ! Ailleurs, il faut reconstruire des régions avec des pôles métropolitains puissants ! Dans d’autres endroits, il faut tirer les conséquences de régions, qui de toute évidence ont été découpées de façon absolument arbitraire, il y a 50 ans …

Francis Letellier : … la Bretagne par exemple ?

Hervé Morin : La Bretagne : moi je ne vais pas rentrer dans le débat des bretons … Ce que je sais c’est que l’Histoire semblerait plutôt démontrée, que ce n’est pas totalement stupide que la Loire-Atlantique fasse parti de la Bretagne ! (sourires)