Manifestation Nantes 27092014-Réunification

Intervention de Stéphanie Stoll (Kevre Breizh)

Publié dans Le monde associatif

La manifestation de Nantes pour une véritable région de Bretagne démocratique à cinq départements et à compétences élargies et contre un grand-ouest administratif  et technocratique, a été un succès massif, d’un niveau jamais atteint : “Pari réussi à Nantes” à la une du Télégramme, “une marche historique pour une Bretagne réunie” pour Ouest-France. On le doit en grande partie à la mobilisation des grandes fédérations culturelles avec la coordination Kevre Breizh dont Stéphanie, vice-présidente, était la vibrante porte-parole à la tribune à Nantes. En deux des langues de Bretagne, breton et français, elle en appelle à la poursuite de la mobilisation de la société civile pour un engagement qui s’inscrit dans les valeurs universelles et combien précieuses, mais exigeantes, que sont la démocratie et les droits de l’homme.

Intervention de Stéphanie Stoll, Vice-présidente, porte-parole de Kevre Breizh (coordination des associations culturelles de Bretagne)

« Bonjour à toutes, bonjour à tous,

Merci d’être venus si nombreux à Nantes aujourd’hui. Merci en particulier aux organisations culturelles de Bretagne, des cinq départements et de l’extérieur.

Je vous regarde et je vois que la Bretagne existe, la Bretagne a un projet d’avenir et c’est vous qui le portez.

Et quel est ce projet ? Il n’est certainement pas cette fusion dans un grand Ouest aussi mou que technocratique, un projet que nous refusons. Au contraire, notre projet est d’en finir avec ce découpage administratif incohérent qui s’obstine à nier la réalité humaine, la réalité culturelle, historique et linguistique de notre région. Cette réalité, c’est notre présent, notre avenir et aussi notre responsabilité collective. Et votre nombre donne la mesure du sens de la responsabilité des Bretons.

Ce projet tient en une phrase simple : réunifier la Bretagne et la doter de véritables compétences qui lui permettront de conduire elle-même les politiques qui la  concernent, de transmettre sa culture et d’exprimer ses innombrables potentialités.

Il ne s’agit pas de quelques particularismes culturels, non, ce projet concerne les citoyens, il nous concerne. Ce projet se construira dans le cadre d’institutions politiques régionales propres à la Bretagne, qui parlent et décident au nom de ce territoire et en associant les citoyens.

C’est un choix de société,

Le choix d’une société qui assume pleinement sa diversité culturelle et son Histoire singulière,

D’une société qui fait de son bilinguisme naturel une force,

D’une société qui fonde son ouverture au monde sur sa différence.

C’est aussi un engagement culturel et humaniste fondé sur la tolérance et le respect.

Et la force de cet engagement est telle qu’elle nous propulse vers ces valeurs universelles que sont la démocratie et les droits de l’homme.

Rien que cette année, nous en sommes à la troisième mobilisation dans les rues de Nantes.

Au nom de ce projet, au nom de ces valeurs, nous ne accommoderons d’aucune fusion de la Bretagne avec les Pays de la Loire et nous continuerons à nous battre pour que la Bretagne soit réunie.

Même si la route est longue, nous continuons d’avancer. Aujourd’hui encore une fois, nous demandons aux parlementaires qui s’apprêtent à examiner la loi de réforme territoriale d’entendre nos arguments et d’ouvrir le chemin  qui permettra de réunifier la Bretagne et de lui donner les capacités d’agir dans le monde d’aujourd’hui, solidairement avec toutes les régions et territoires enfin reconnus dans leurs droits à se gouverner selon leurs propres choix. »