Des radios en langue bretonne

Publié dans Les organisations culturelles, Best of, Le Web

Ecouter du breton dans son automobile, télécharger une appli renvoyant ce réseau de radios en breton, y podcaster des émissions et des cours d’apprentissages gratuits… C’est possible grâce au site http://www.radiobreizh.bzh/fr/.

Bien sûr, la Bretagne est la seule région européenne ayant une langue celtique parfaitement originale à ne pas disposer d’une seule radio généraliste en assurant la promotion. En 2016, le bilan de la totalité des médias officiels fait apparaître au maximum 1h07 par … semaine en Haute Bretagne (sur France Bleu Armorique) et quelques émissions de qualité diffusées en Basse Bretagne sur France Bleu Breizh Izel que l’on peut aussi (parfois en cherchant bien) podcaster : http://direct-radio.fr/france-bleu-breizh-Izel/podcast/Erell-Beloni-Michel-Pages/Breizh-O-pluriel-E-Brezhoneg.

Du coup, le milieu associatif réalisant avec des moyens dérisoires des prodiges, s’est organisé. Il fédère aujourd’hui 4 radios de pays et associatives en langue bretonne ainsi que deux radios partenaires1. La plate-forme http://www.radiobreizh.bzh/fr/ a été initiée dès 2007 et elle est surtout opérationnelle depuis 2011. Le site http://www.radiobreizh.bzh/fr/ devient ainsi la référence pour permettre à ceux qui le souhaitent de s’initier au breton, de se perfectionner ou d’avoir, quand ils le souhaitent, le droit d’entendre cette langue.

Il est loisible de diffuser ce site et d’en assurer la promotion, d’espérer à terme des évolutions techniques et par exemple la généralisation des radios numériques dans les automobiles. Tous les pays celtes ont depuis des années des radios, des chaînes TV. « Welsh Four Channel » s’est créée en 1980, il est vrai dans la douleur, et a été l’amorce d’un renouveau de la langue galloise. La radio a été le déclic, l’élément stratégique. Les Bretons, au nombre de 4,5 millions, n’ont quasiment rien. Les Corses, au nombre de 320 000 habitants, ont aussi commencé par cela et désormais des médias TV comme Via Stella sont incontournables.

Le site http://www.radiobreizh.bzh/fr/ tente sans réelle promotion de combler ce manque. Soutenues par la Région, d’autres initiatives TV comme Brezhoweb (http://www.brezhoweb.com/) permettent aussi d’avancer. Face aux blocages institutionnels (le double plantage de TV Breizh par le CSA par exemple), chacun espère à terme la présence supérieure de médias en breton. Ces derniers permettraient comme partout en Europe de renforcer les dynamiques linguistiques, d’assurer naturellement la promotion commerciale de nos artistes auprès de la population bretonne ou de passage, d’informer tout simplement sur la région et de valoriser la culture régionale. En attendant la démocratie, le droit, le réveil des Bretons, peut-être même un jour l’existence en France d’un pays des « droits de l’homme », valorisons l’existant et faisons-le connaître. A ce propos, d’autres initiatives Internet offrent aussi gratuitement des cours en breton sur le Web ou permettent de se perfectionner2.

  1. Les radios bretonnes fédérées sur la plate-forme http://www.radiobreizh.bzh/fr/ sont les suivantes :

Deux radios sont partenaires :

 

  1. Pour podcaster des cours en breton, il existe aussi d’autres sites, par exemple kervarker :

http://www.kervarker.org/en/lessons_01_toc.html

Une liste de ces plates-formes finalement rares est aussi présente sur le site de l’école Div Yezh de Bruz :

http://divyezh.bruz.free.fr/joomla/index.php/apprendre-le-breton

 

1231_355_Radio-Breizh

Radioioù e brezhoneg

N’eo ket simpl hiziv klevout brezhoneg er mediaoù. En Europa a-bezh e vez kavet e pep bro skingomzoù ha skinweloù evit brudañ yezhoù minorel. Siwazh, n’eo ket heñvel tamm ebet e Bro C’hall. Er vro-se, kenderc’hel a ra ar Stad da vezañ enep ar yezhoù hag ar  rannyezhoù. N’eus nemet ur yezh e Bro C’hall : ar galleg. N’eo ket aotreet gant ar pennadurezhioù skignañ yezhoù war mediaoù ofisiel, pe dost. C’hwitadenn TV Breizh –stanket div wech he hent gant ar CSA- a ziskouezh mat ar skoilhoù niverus lakaet war an hent ha pegen diaes eo mont war-raok.

Moarvat e vez skignet bremañ komzoù bev e brezhoneg gant mediaoù nevez. Ur stourm eo. Hiziv e vez kavet abadennoù e brezhoneg war France Bleue Breizh Izel. Tu zo ivez klevout ar yezh war « France Bleue Armorique » (abadennoù kinniget gant Glenn Jegou) (d’ar sadorn ha d’ar sul, etre 12e30 ha 13e). Da skouer, tu  zo da bodkastiñ abadennou dedennus war http://direct-radio.fr/france-bleu-breizh-Izel/podcast/Erell-Beloni-Michel-Pages/Breizh-O-pluriel-E-Brezhoneg.

Cheñch a ra ar jeu, dreist-holl, gant an teknologiezhoù nevez hag an araokadennoù graet gant radioioù kevredigezhel. Radio Kreizh Breizh ha Radio Bro Gwened a zo bet lañset e 1982 ha 1983, goude ma voe aotreet ar skingomzoù dieub. E 1998, Arvorig FM ha Radio Kerne ‘zo ivez war ar stern, e-barzh ar jeu. Tamm ha tamm e teu ar sonj  da unaniñ skingomzoù evit skignañ anezho war ar rouedad. Hiziv, ur seurt kengred zo etre pevar radio breizhat lec’hiet e Breizh a-bezh (Radio Bro Gwened, Arvorig FM, Radio Kerne ha Radio Kreiz Breizh). Daou skigomz all, RCF Penn-Ar-Bed ha Plum’FM, a gemer perzh er raktres-mañ peogwir e vez kinniget ganto abadennoù e brezhoneg.

A -benn ar fin, n’eus ket kalz a dra e brezhoneg war ar mediaoù ofisiel. Met ur spi ‘zo degaset gant intrudu ar bobl. N’eo ket aes tamm ebet skignañ pe reiñ startijenn d’hor yezh e Bro C’hall. Met tamm-ha-tamm e vez graet e vragoù da Yann. Diwar gentod Lionel Buannic e vez ivez bremañ ur chadenn skinwel e brezhoneg war ar rouedad (http://www.brezhoweb.com/). Siwazh, diaesoc’h eo kavout kentelioù evit deskiñ ar yezh. Ul listenn chomlec’h zo kinniget amañ da-heul.

War lec’hienn Kervarker, moaien ‘zo poskatiñ kentelioù e brezhoneg.

http://www.kervarker.org/en/lessons_01_toc.html

Skol Div Yezh Bruz a ginnig ivez chomlec’hioù evit kaout « boued » pe loazioù e brezhoneg.

http://divyezh.bruz.free.fr/joomla/index.php/apprendre-le-breton

Le Comité de rédaction