La région gestionnaire ou stratège ?

Publié dans Le monde économique

Une Bretagne forte, réunissant ses 5 départements, avec une relocalisation des décisions économiques, permettrait une libération de ses énergies et favoriserait le dynamisme et le développement des entreprises et de l’emploi, entre-autre dans le secteur agri-agro :

Le 26 juin 2014, quatre grands témoins avaient été invités à participer à la table ronde de l’AG de la FRSEA. Michel Morin, vice président du conseil régional, Thierry Benoit, député UDI de Fougères, Jean-Marie Gabillaud  président de coop de France ouest et Hervé Lejeune du ministère de l’agriculture.

Pour Jean-Marie Gabillaud, « on ne crée pas des régions pour gérer des aides, mais pour aider et faciliter les projets. Il s’agit de construire ces structures autour des hommes de l’économie et des territoires pas autour des budgets ». Hervé Lejeune enfonce le clou : « leur stratégie ne peut pas être celle du plus petit dénominateur commun ».  A l’image de l’Allemagne et de ses Länder, « un système décentralisé peut tout à fait être un modèle performant ». La preuve, « l’Allemagne a dépassé la France notamment au niveau agricole ! »

Lire la position de Xavier Beulin, président de la FNSEA (Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles) : L’idée de « Val de Loire » progresse…