Quatre régions à l'Ouest

Pour dessiner des régions adaptées à la compétition mondiale, l’économie ne doit-elle pas primer sur l’identité ?

Publié dans Pourquoi B5 ?

  • L’identité est une valeur très recherchée. Les pays de Loire dépensent chaque année 14 millions d’Euro pour tenter de se doter d’une identité. La Bretagne a la chance de disposer gratuitement d’une identité forte et reconnue.
  • La marque Bretagne est un levier économique. Elle est connue internationalement et une image de confiance et de savoir-faire lui est attachée. Les 4000 produits et services signés Produit en Bretagne en font l’expérience chaque jour en Bretagne et hors Bretagne. Le sel de Guérande est appelé Celtic salt aux Etats-Unis. Le secteur du tourisme se nourrit d’identité. Ce pourquoi le tourisme en Loire-Atlantique a fait le choix de la Bretagne. La prochaine extension .bzh permettra du reste aux acteurs du tourisme (hôtels…)  d’échapper à la main-mise des tout puissants organismes de référencements et de reprendre la main.
  • L’identité n’est pas le seul levier. Certains territoires n’ont pas la chance de disposer de ce capital immatériel collectif qu’est l’identité. Ils construiront donc leur développement sur d’autres facteurs clés de succès : une situation géographique, des ressources naturelles, la haute maîtrise d’un métier… En Bretagne, à l’identité s’ajoute une situation géographique d’exception : 20% du trafic mondial de marchandises passe le long de nos côtes.

>> Retour sommaire <<
«  Une Bretagne à 5 départements, est-ce le bon projet ? »