Quatre régions à l'Ouest

Un binôme essentiel : Bretagne et Val de Loire

Publié dans Le monde politique

La proposition récente de différents députés de transformer trois régions illisibles (le Centre, les Pays de la Loire, la Bretagne administrée…) en deux régions claires (la Bretagne à cinq départements et une région Val de Loire unissant l’essentiel des Pays de la Loire à la région Centre) est un événement.

Tout d’abord, ce communiqué et cette tribune, rédigée par Paul Molac et Jean-Patrick Gille, adressée au Nouvel Observateur illustre et acte la prise de conscience par certains députés des incohérences du dispositif actuel.
En effet, les régions Centre et Pays de la Loire ont été créées « initialement avec les départements qui restaient » (J. Vergeot). Elles sont aujourd’hui parmi les régions les moins reconnues ou appréciées par les français (cf. par exemple…).  Ensuite, la non résolution du problème de la Loire Atlantique est de plus en plus insupportable et dénoncée par l’ensemble des Bretons (plus de 30 000 manifestants à Nantes en novembre quand ils étaient deux ou trois mille il y a une quinzaine d’années). Le fait qu’un groupe de députés issu précisément de ces trois régions (Centre, des Pays de la Loire, Bretagne administrée) exige solennellement la résolution de cette « anomalie » est donc un événement essentiel.

Politiquement, ces députés sont essentiellement issus du parti socialiste ou de la mouvance écologique (F. de Rugy par exemple). Ce deuxième élément est également loin d’être neutre car le courage de leurs convictions les conduit à s’inscrire en porte-à-faux vis-à-vis du découpage actuel, seul autorisé. Certes, la première carte de M. Valls reprenait ce schéma Bretagne-Val de Loire et ce sont donc moins sur ce sujet des « frondeurs » que des « bâtisseurs » en appelant enfin à la cohérence. Ce collectif ne fait donc qu’interpeller le gouvernement actuel sur l’incohérence d’un tripatouillage de dernière minute qui a supprimé une solution qui convenait au plus grand nombre et créait dans l’ouest de la France des régions équilibrées et aux PIB comparables.

Le mouvement peut-il s’étendre à la droite et ainsi gagner en ampleur ? Très certainement car cette réorganisation reprend exactement  les préconisations du Comité Balladur. Rappelons que ce Comité, après des années de travaux, avait lui aussi conclu à l’impérieuse nécessité d’une réorganisation de l’ouest de la France avec ces mêmes régions claires (Normandie, Bretagne, Val de Loire…). Tout le monde est donc d’accord et il faut espérer que les députés centristes et de l’UMP montent dans ce navire qui trace tout simplement le cap du bon sens et de la cohérence.

« I have a dream ». Des élus de toutes obédiences qui agiraient en France pour le bon sens, oublieraient un temps leurs rivalités pour afficher et faire gagner leurs convictions en réponse au bien commun des populations ? Cet événement serait énorme. Il prouverait tout simplement que la France à un avenir car des élus, représentants du peuple, parviendraient sur un sujet crucial à s’unir, à oublier leur groupe ou chapelle, à faire enfin gagner les intérêts du peuple et de leur population.

Le Comité de Rédaction.