Yann Tiersen et Emilie Quinquis : bretonnants de l’année

Publié dans Artistes et personnalités

La vingtième cérémonie des prix de l’avenir de la langue bretonne a eu lieu le 25 mars à Lannion / Lannuon. Yann Tiersen et sa compagne Emilie Quinquis ont reçu le prix des « brittophones de l’année » pour avoir décidé d’apprendre et de vivre en langue bretonne. Tout en taclant la « clause Molière », les artistes ont insisté sur l’importance du lien entre la langue bretonne et l’avenir du territoire, ses enjeux artistiques, écologiques et territoriaux. Pour Yann Tiersen, « ar yezhoù zo liammet gant an douar hag an endro ; an dazont evit kompren an douar hag spered an dud »1.Emilie Quinquis-Tiersen a, quant à elle, souligné, « Evit ar poent, n’am eus ket kavet al liamm etre ma sonereh hag ar galleg. Ha bremañ, gant ar brezhoneg, e kavan tamm ha tamm an hent dre ar brezhoneg »2. Rappelons que les deux artistes se sont installés il y a quelques années à Ouessant (Enez Eusa) et ont suivi à Stumdi une formation en breton. Une occasion pour rappeler l’essor des formations intensives en langue bretonne présentes sur les cinq départements et financièrement aidées par le Conseil régional : www.fr.brezhoneg.bzh/13-formation.htm

  1. Les langues sont liées à la terre et à l’environnement, l’avenir pour comprendre la terre et l’esprit des gens.
  2. « Pour l’instant, je n’ai pas trouvé le lien entre ma musique et la langue française. Et maintenant, par le breton, je trouve peu à peu ce chemin grâce à la langue bretonne »

A noter les autres prix attribués par le jury :

Association

1er prix : Dizale, association spécialisée dans le doublage en langue bretonne qui propose désormais un service d’abonnement de vidéo à la demande.
2e prix : Brezhoneg e Brest (du breton à Brest), association pour la promotion et l’usage de la langue bretonne à Brest.
3e prix : L’amicale des pompiers de Rennes, l’association propose désormais un calendrier entièrement bilingue vendu à Rennes et dans ses environs.
Livre de fiction

1er prix : « Bar Abba », roman de Yann Bijer (Ed. Al Liamm).
2e prix : « Kerdiwal », recueil de poèmes de Herve Seubil gKernaudour (Ed. Al Liamm)
3e prix :  « Rebetiko hag istorioù all », recueil de nouvelles de Kristian Braz (Ed. Al Liamm)
Collectivité

1er prix : Conseil départemental du Finistère, premier département à adopter un plan pour la langue bretonne 2016-2021.
2e prix : Ville d’Hennebont, pour la création d’un Agenda 21, un plan 2016-2021 pour le développement de la culture bretonne et du breton.
3e prix : Hôpital de Carhaix, pour l’installation de panneaux bilingues et des actions en faveur du développement de la langue bretonne dans le domaine de la santé.
Création audiovisuelle

1er prix : « A-vihanig / Depuis tout petit », documentaire (26’) de Bleuenn Le Borgne.
2e prix : « Pa ya kuit Solenn / Quand Solenn s’en va », docu-fiction (26’) d’Anne Gouerou.
3e prix : « C’hwi a gano / Vous chanterez », série de 5 épisodes (10’), réalisée par Perynn Bleunven et Justine Morvan.

Entreprise

1er prix : Le Kêr, parc ludo-éducatif sur l’histoire de la Bretagne basé à Vannes. Trois brittophones sont employés, l’intégralité des contenus (panneaux, films) proposés sont en breton ainsi que les visites guidées.
2e prix : Ar Bradenn – Aquatiris, société spécialisée dans la phyto-épuration, utilise la langue bretonne dans sa communication.
3e prix : Korrimel, service de messagerie électronique entièrement en breton, permettant d’avoir une adresse en .bzh.
Disque chanté en breton

1er prix : « Youn Kamm et le Bagad du Bout du Monde » de Youn Kamm (Apprentis Producteurs / Coop Breizh).
2e prix : « Valgori » de Brieg Guerveno (Paker Prod / Coop Breizh).
3e prix : « Exil » de Maria Desbordes (Awen Records / Coop Breizh).
Brittophone de l’année

1er prix : Yann Tiersen et Emilie Quinquis, le couple de musiciens a décidé d’apprendre et de vivre en langue bretonne. Ils défendent la langue à travers leur art.
2e prix : Laëtitia Anger, pour avoir créé Les Archi Kurieux, une entreprise qui propose des animations autour du patrimoine en langue bretonne.
3e prix : Fanny Labbay a appris récemment à parler breton et a décidé d’en faire sa langue quotidienne. Elle travaille à l’école Diwan de Bourbriac et propose des séances d’initiation à la langue bretonne.

Prix d’honneur

Les lycéens de Diwan qui réclament de pouvoir passer les épreuves du baccalauréat en breton.

Retrouvez l’émission en podcast :

http://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/emissions/france-3-breizh/ar-priziou-2017-an-abadenn-1221221.html